En Islande, des filles lisent la veille de Noël et donnent des livres.


post-title

L'Islande est un pays tout simplement parfait si vous êtes une femme. Il est considéré comme le meilleur endroit où vivre, car l’équité entre les sexes est une priorité et son président est une femme. Comme on pouvait s'y attendre, la plupart des traditions sont très différentes du reste du monde. Pour commencer, ils ont treize personnages différents qui jouent un rôle très similaire à celui du père Noël. Ces petits hommes font du mal, volent les objets des enfants et leur offrent des cadeaux en retour.

Au-delà du fait que l’Islande est un lieu où les femmes élèvent la voix et jouissent d’une meilleure qualité de vie, c’est une ville où la lecture est au centre de tout. Mais il ne fait aucun doute que l’une des traditions les plus incroyables est celle qui a lieu à la veille de Noël, lorsque les Islandais passent la nuit à lire au lit. Prêt à connaître la raison fantastique? Peut-être à la fin de poster Vous adoptez également cette incroyable tradition.



Un pays de lettres

L'Islande est le pays où il y a plus de livres que d'habitants: pour 1000 habitants, 5 nouveaux titres apparaissent; En fait, un Islandais sur dix a publié au moins un livre. C'est pourquoi il n'est pas étonnant que votre principale option pour Noël soit de donner des livres, des livres et davantage de livres.

Noël est à lire

Dans les mois qui ont précédé Noël, une coutume appelée Jólabókaflód, ce qui en espagnol signifie inondation de livres à Noël. C'est une sorte de saison éditoriale où il y a une avalanche de nouvelles; non seulement de nouveaux titres sont annoncés, mais également des activités connexes telles que des réunions de lecture, des présentations de livres et des événements qui se déroulent jusqu'à la fin de l'année. Selon certaines statistiques d'édition, 60 à 70% des livres vendus au cours de l'année sont vendus pendant cette période.



24 décembre: le meilleur jour pour les amateurs de lecture

Le pays nordique a une longue tradition littéraire qui remonte à la Deuxième Guerre mondiale. Bien que l'importation de produits étrangers soit difficile à cette époque, la fabrication du papier était relativement peu coûteuse et les Islandais ont donc décidé qu'il n'y avait pas de meilleure façon de célébrer Noël que de donner des livres.

Après l’échange de cadeaux, les Islandaises reçoivent un pot de chocolat chaud, se couchent et commencent à lire. Cela ne semble pas être une mauvaise façon de célébrer ce grand jour, non? Peut-être devriez-vous commencer à envisager de donner des livres à Noël.

Marcel Proust, 5. La Prisonnière - chap.2-3, À la recherché du temps perdu (Août 2022)


Top